Découvrir Ecuelles     La mairie     Enfance     Vie locale     Bibliothèque     Urbanisme  
 

Histoire
Ecuelles en chiffres
Monuments
Venir à Ecuelles
Plan de la ville

Téléchargez
l'Ecuellois
Novembre 2017

anciennes parutions

Ecuelles - Circuit promenade, la céramique

 
  Onglet Plan d'Ecuelles Onglet La céramique Onglet Le port Onglet Piketty Onglet Chateau le Charmier Onglet La racle Onglet La cressonniére Onglet Suite : L'écluse d'Ecuelles
 

Ecuelles - La "Céramique" au début du XXème siècle - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
La "Céramique" au début du XXème siècle

ORIGINE

A la fin du XIXème siècle, le charbon, source d'énergie, était acheminé dans la région par bateaux. Un port à charbon occupait la rive droite du canal (quai maçonné toujours visible).
Des briquettes et boulets de charbon étaient fabriqués dans une manufacture avec le "poussier" (poussière) de charbon mélangé à de la glaise tirée des glaisières d'Ecuelles (les vestiges de ces glaisières sont visibles à la sortie d'Ecuelles, sur la route d'Episy)
Cette fabrique de boulets, en place depuis 1895 est achetée en 1907 par Monsieur Guérineau, propriétaire de faienceries, qui y transfère son usine parisienne.
La "Céramique" est née !

SES FABRICATIONS

Sa production, à l'époque, touchait pour l'essentiel, les carreaux émaillés.
Des souvenirs de cette production persistent de nos jours ; ce sont les petits carreaux prismatiques blancs ou beiges qui garnissent les stations du métro de Paris.
De 1914 à 1919, la production se diversifie. A la production de carreaux émaillés vient s'ajouter une nouvelle fabrication : les produits réfractaires de qualité supérieure.
Beaucoup sont réalisés à la main ; le savoir-faire et le "tour de main" des compagnons assuraient à ces produits une qualité exceptionnelle.

 

SA "FIN DE CARRIERE"

En 1955, l'usine est vendue à une société allemande –Diderwerke– qui en assure l'exploitation jusqu'en 1992, date de sa fermeture.
L'usine est ancienne, ses équipements usagers, son coût de main d'œuvre élevé ; elle n'est plus rentable devant les nouvelles installations utilisant des malaxeurs mécanisés et des chaînes de fabrication automatisées. Devant ce constat économique, le verdict est terrible, implacable : la "Céramique" (DSIPC) doit être fermée.
L'usine est démantelée et rasée en 1993.

Ecuelles -  Le site de la "Céramique" L'acheminement des matériaux par le canal  - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
L'acheminement des matériaux par le canal

LA REHABILITATION DU SITE

Sur l'emplacement laissé vacant, une réhabilitation est prévue : le reboisement de ce site devrait le transformer en un agréable espace de promenade et de détente…


Ecuelles - Le site de la "Céramique" dans les années 1980 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Le site de la "Céramique" dans les années 1980

 
Imprimer cette page