Découvrir Ecuelles     La mairie     Enfance     Vie locale     Bibliothèque     Urbanisme  
 

Histoire
Ecuelles en chiffres
Monuments
Circuit promenade
Venir à Ecuelles
Plan de la ville

Téléchargez
l'Ecuellois
Décembre 2016

anciennes parutions

Histoire de la commune

À la frontière entre l’Ile de France et la Bourgogne, Ecuelles est riche d’une histoire remontant au néolithique, traversant l’époque mérovingienne et s’accomplissant par l’expansion industrielle au XXème siècle : activité fluviale, carrière de calcaire et une usine de céramique qui fabriqua notamment les carreaux du métro parisien.

Situé sur le plateau calcaire du Gâtinais, le village est longé par un chemin de halage protégé et semi-forestier entre le Loing et le canal du Loing.

L’église Saint Rémi d’Ecuelles bâtie au XIIIème siècle est ouverte en journée. On peut y découvrir une curieuse statue du XIVe siècle représentant la Vierge allaitant l'enfant Jésus avec un unique sein médian. En partie détruite pendant la révolution, l’église a pu être restaurée en 1880 grâce aux dons des habitants.

La plaine de Ravanne correspond à l’ancien site du château de Ravanne. Vaste espace de verdure de 9 hectares, traversé par la rivière de l’Orvanne, il aurait été un des hauts lieux d’affrontement entre Frédégonde et Brunehaut dans la guerre des descendants de Clovis. Le pont médiéval qui enjambe l’Orvanne date du règne de François 1er.

La présence d'un bloc de grès appelé ' Pierre Droite ', de même nature que les mégalithes situés sur le plateau du Gâtinais, est le témoin d'une occupation sur ce territoire dès le néolithique. Sur les bords de l'Orvanne et de l'étang de Moret-sur-Loing, le château de Ravannes, probablement construit au VIe siècle, est détruit puis reconstruit au XVIe siècle, pour être à nouveau démoli au XIXe siècle. Le roi de Pologne, Stanislas Leszczinski, s'y installe en 1725 lors du mariage de sa fille avec Louis XV à Fontainebleau. Au lieu-dit Saint-Lazare, s'élevait une maladrerie réunie en 1695 à l'hôtel-Dieu de Moret-sur-Loing. Au faubourg d'Écuelles, une croix marque autrefois la frontière entre la France et la Bourgogne. Du XVIIe au XXe siècle, le village rural vit de l'activité liée à la navigation fluviale. Le canal du Loing est aménagé au XVIIIe siècle. Écuelles fait partie des faubourgs de Moret-sur-Loing où se sont installées des industries, dont une grande carrière de calcaire et une ancienne usine de céramique en activité jusqu'à la fin du XXe siècle, qui fabrique notamment les carreaux du métro parisien.

Pour en savoir plus :





« Ecuelles au cœur de l’Histoire »
J. VARIN, éd. Servedis, 2001

En vente à l’accueil de mairie
20 €